LECTURES / La Bièvre, rivière oubliée… retrouvée

Les Itinéraires poétiques vous convient le mardi 24 janvier à une soirée de lectures littéraires, scientifiques, - voire bilingues - autour de la Bièvre, à la Maison de l’Etudiant à Guyancourt.

LECTURES / La Bièvre, rivière oubliée… retrouvée

Dans le parc face à la Maison de l’Étudiant, là, sous vos pas, coulent les filaments de ses sources. La Bièvre naît à Guyancourt et se jetait dans la Seine vers la gare d’Austerlitz. Depuis 1911, elle a été dans son parcours parisien définitivement recouverte pour finir dans les égouts de Paris après avoir été la rivière la plus utilisée et donc la plus polluée d’Île-de-France. Elle a inspiré nombreux d’écrivains, poètes, chansonniers, romanciers, chroniqueurs. Par endroits, elle ressurgit, profitant des scrupules des hommes en manque de pardon.

Lors de sa résidence aux Récollets, à Paris, et Parce qu’à dans Bangor, sa propre ville, coulait l’Adda, une rivière maintenant enfouie, la poète galloise Zoë Skoulding a eu l’envie de la faire ressurgir la Bièvre dans un long poème écrit en anglais et traduit par Jean Portante : Pour la Bièvre.

Une soirée en trois deux temps :

  • Une lecture de textes littéraires et scientifiques qui évoquent le parcours de la Bièvre de Guyancourt à Jouy-en-Josas, par Jacques Fournier, directeur des Itinéraires poétiques, et la comédienne Véronique Helena Malvoisin.
  • Une lecture bilingue par Zoë Skoulding et Jean Portante de Pour la Bièvre, de Zoë Skoulding.
  • Un moment d’échanges autour d’un verre.

Entrée libre

Mardi 24 janvier / 18 h

Maison de l’Étudiant / 1 allée de l’Astronomie / Guyancourt